Orpierre

Orpierre, un village médiéval historique

Situé dans la vallée du Céans, entouré de falaises et pics, Orpierre est un vieux village médiéval dont les traces remontent au moins au 13ème siècle. Son nom veut dire « vallée pierreuse »: la pierre est en effet partout autour du village.
Très convoité, il passe de propriétaire à propriétaire au fil des siècles. À partir du 16ème siècle, Orpierre accueille de nombreux protestants, notamment pendant les guerres de religion et après le massacre de la Saint-Barthélémy en 1572. La vie y est alors mouvementée et catholiques et protestants s’affrontent régulièrement. La paix revient après l’édit de Nantes en 1598 mais les hostilités reprennent après la mort d’Henri IV. Le village décline après la révocation de l’édit par Louis XIV. Au 18ème siècle, le village est cédé à la France. A la Révolution, Orpierre devient chef-lieu de canton et un nouveau temple protestant y est construit en 1840.
Orpierre n’a pas beaucoup changé depuis. On y trouve toujours sa grande rue d’aspect médiéval, ses maisons de pierre, ses petits passages… Il fait partie du parc naturel régional des Baronnies provençales.
La population a décliné au fil du temps. Aujourd’hui, il ne reste qu’un peu plus de 300 habitants dans le village. Mais depuis les années 1980, Orpierre vit au rythme de la varappe…

L’escalade à Orpierre

Situé au pied de superbes falaises ensoleillés, le village d’Orpierre est un des plus beaux sites d’escalade en France, connu dans le monde entier. Tout y est fait pour passer un séjour idéal sous le signe de l’escalade et de la nature ! Le temps agréable permet en plus d’y pratiquer l’escalade toute l’année. Des clubs proposent des stages pour débutants et confirmés et des boutiques vendent du matériel de qualité.
On peut escalader sur le site d’Orpierre des centaines de voies de niveau 3a à 8c, dont de nombreuses voies pour débutants et plusieurs grandes voies pour les grimpeurs confirmés. Avec le Suillet à 1324 m, le rocher St-Michel à 1216 m et le rocher du Quiquillon à 1025m, les amateurs d’escalade ont de quoi faire. Et les paysages sont à couper le souffle !

escale orpierre

Que faire à Orpierre?

Même si vous n’êtes pas intéressé par l’escalade, Orpierre est à visiter pendant vos vacances au camping dans la Drôme provençale. Les sportifs et les amoureux de la nature pourront ainsi varier les plaisirs avec de la via ferrata, de la randonnée pédestre, du VTT ou du canyoning. Les sentiers sont nombreux et permettent d’accéder à des points de vue inoubliables.
Le vieux village vaut aussi le coup d’œil, avec ses ruelles pavées qui donnent l’impression de voyager dans le temps, ses petites places, ses charmants passages couverts et ses jolies maisons de pierre. Orpierre est aussi entouré de superbes champs de lavande…
Au sud du village, 2 circuits aménagés traversent la forêt de Beynaves : la clairière aux papillons (pour voir des espèces rares de juin à septembre) et le sentier forestier de la Pineraie. Ils sont accessibles aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes.
Situé au pied des falaises, le sentier botanique du Belleric permet de découvrir la nature emblématique de la région. Des panneaux d’information en bois jalonnent le parcours.

Orpierre est située à un peu plus de 30km du camping Les Hauts de Rosans. Comptez environ 40mn pour vous y rendre en passant par la D116. En visitant Orpierre, ne manquez pas de visiter aussi les gorges de la Méouge situées 20km plus loin. C’est un des sites incontournables de la Drôme provençale.

Mis à jour le