Nyons

Située dans la Drôme provençale près du parc naturel régional des Baronnies provençales, Nyons est une ville de tourisme connue pour son terroir et sa nature. A 42km à l’ouest du camping Les Hauts de Rosans, elle fait partie des incontournables de tout séjour dans les Alpes du sud.

Petite histoire de Nyons

Si des traces archéologiques font remonter la présence d’habitants dans la région il y a plus de 5000 ans, ce n’est qu’en 972 que la ville apparaît pour la première fois sous forme écrite. Passant de seigneur en seigneur pendant plusieurs siècles, Nyons devient la propriété du dauphin en 1349. La présence du pape à Avignon au 14ème siècle entraîne une croissance exceptionnelle. La ville prend de l’ampleur jusqu’aux guerres de religions. Après l’édit de Nantes en 1598, Nyons devient un lieu sûr pour les protestants. Mais en 1622 Louis XIII décide de faire tomber les fortifications de la région. La citadelle de Nyons est détruite en 1633, en faisant une ville ouverte. Seules les murailles sont conservées.
A la fin du 17ème siècle la région est envahit par les Piémontais. C’est à cette époque que remonte la légende de la « Jeanne d’Arc dauphinoise ». Fille de Pierre de la Tour de la Charce née à Nyons en 1645, elle est déjà maître de camp à 15 ans. Sa bravoure motive les troupes et empêche l’ennemi piémontais de progresser. Le mausolée de Philis de la Charce se trouve depuis dans l’église de St-Vincent à Nyons.
Aujourd’hui Nyons est une petite ville d’un peu moins de 7000 habitants, où le tourisme tient une place importante dans l’économie locale depuis le 19ème siècle.

Que visiter à Nyons?

En arrivant à Nyons, commencez par une balade dans la ville pour voir le pont roman qui a récemment fêté son 600ème anniversaire, la tour Randonne bâtie en 1280 et l’église Saint-Vincent. Vous tomberez aussi sur la place des Arcades, le jardin des Arômes et apercevrez les vieux moulins à huile près du pont.
Pour découvrir l’artisanat local, il faut visiter la Scourtinerie, dernier lieu de fabrication du scourtin, un paillasson traditionnel, la distillerie Bleu Provence et le musée de l’olivier dans les locaux de Vignolis, la coopérative du Nyonsais.
Si vous êtes sur place un jeudi matin, ne manquez pas le superbe marché de Nyons, un des plus remarquables de la région, connu depuis le Moyen-Âge. Vous pourrez y découvrir toutes les spécialités régionales.
Les randonneurs apprécieront les environs. Plusieurs circuits autour de la ville offrent de jolis points de vue et permettent de découvrir la flore locale, comme le circuit Barjavel, du nom du célèbre écrivain né à Nyons. Les amateurs de sensations fortes pourront faire un détour aux Barons Perchés, un parc acrobatique rassemblant 7 parcours faits de ponts de singes, tyroliennes et passages suspendus pour petits et grands.
Et si vous avez des enfants, faites un tour au parc aquatique Nyonsoleïado, le lieu idéal pour se rafraîchir les journées de fortes chaleurs.

La Tanche, l’olive noire de Nyons

La Tanche est le nom donné à l’olive noire de Nyons, cultivée seulement dans la région. Cette variété unique est connue pour son goût marqué et ses fines rides. Elle est l’olive la plus produite en France et possède une AOP depuis 1997. Elle peut être préparée de 3 façons: par saumurage, par la technique de l’olive piquée et par maturation naturelle. Si la Tanche est une olive à déguster telle quelle, on en extrait aussi une huile d’olive douce et parfumée. Vous pourrez en apprendre plus sur la Tanche et son histoire au musée de l’Olivier et en suivant le sentier des Oliviers.

Mis à jour le